Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2005 7 25 /09 /septembre /2005 00:00

 

De : Jimmy Prokofiev, sub-pol, tr12365/6436/654/6546.32, pr. x. free Belgica, yes-org

A : Merrie, sub-pol aussi, expatr., ctact vital, tr35241343213/6546/654/25

Sujet : Brève synthèse de la situation ici… Enfin, là, quoi !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

A l’église dans le tournant tu t’arrêteras

Et « Germaine », le plus fort que tu peux, tu crieras

Une donzelle alors viendra

Offre lui du Nutella

Et le courrier lui remettra

 (c’est mon adresse de résistant)

 

Ma Merrie,

J’espère que ce courriel te parviendra et que la censure n’interviendra pas ! Car ici, comme tu ne le sais pas, c’est le bordel ! Oui ! Le bordel !

Je te parlais, l’autre jour, au sms, de « hordes barbares »… Le pire nous était alors inconnu, et c’est tout gai tout plein que nous supportâmes le joug oppresseur, trop heureux de survivre ….

Certes, nos campagnes n’étaient pas joyasses, mais bon, quant y faut… Et donc, moi, ton ami Déric, je dus me mettre au champs de patates, le mollusque dans une main, et la bière dans l’autre (ces barbares sont horribles : ils nous forcent à ingurgiter des litrons de karslberg tiède…). Au bout de la 5ème ligne, je mangeais des verres de terre en les prenant pour des chips au fromage, les oranges…

Mais bon, encore bon, les verres de terre, ça peut pas être mauvais, alors je dis bon !

 

Je pense qu’ils mettent des hallucinogènes dans la bière, rien que pour rigoler ! Hier, j’ai discuté un bon quart d’heure avec Françoise Dolto, entre la 8ème et 9ème ligne de patate, des conséquences du pacte honstro-hongrois sur ma calvitie naissante… C’est tout dire ! Elle m’a tout bêtement dit, en guise de conclusion, et en raccrochant son téléphone avant de disparaître dans un petit « pouf », « passe ta route, ou j’t’éclate la rate »… ça a beau être une hallucination, ça m’a mis dans une sacrée rogne ! Les barbares, eux, y rigolaient ! Alors là, j’ai vu rouge, je me suis levé et puis je ne sais plus… Il parait que j’ai réussi à faire 2 pas, à déterrer 5 plants de patates avec les dents, et que je me mettais à les bouffer quant je me suis évanoui… Pfff…

On m’a ramené chez moi et on m’a couché dans mon lit douillet, ce qui est gentil.

Comme tu le vois, c’est pas de la tarte tous les jours … 

Déric

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Copie : adrr à Pol. Gov. Tempus o mori. Tx000025/25/25002, rec dis tcf

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-------SUb PRogr SCinh-----------

-------End///

 

Photo : Barbares surveillant le champs de patates.

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic kroutchev - dans frederic-kroutchev-space-center
commenter cet article

commentaires

Moa 16/01/2008 18:04

Kikou  ;-)En effet, pas de la tarte tous les jours, mais difficile d'avoir la "patate" en permanence.Mieux vaut rester au lit, tu as raison.  lolBonne soirée, à + toâ...