Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 13:16

J'habite un pays où les montagnes se dressent pour parler.

La mienne, de montagne, s'appelle Mauricette. Elle n'a pas très bon caractère. Ses millénaires ne l'ont pas assagie, et c'est toujours avec autant de délectation sadique qu'elle provoque éboulis et avalanches, surtout en présence d'adolescents ou de mecs super-équipés, ses proies favorites...

Avec moi, ça va... Depuis sa dernière grosse colère à cause de mon GPS de marcheur, elle me laisse en paix. Bien sur, je fais attention, rien d'ostentatoire : un gsm pourri, des grosses godasses toutes usées, une vieille gourde toute cabossée... Et surtout pas de « bâton du marcheur » ; elle déteste ça, elle en fait des tonnes, au propre comme au figuré.

Certaines personnes ne savent pas la chance qu'ils ont... C'était avant-hier, je me promenais sur Mauricette. Mon chien marchait derrière moi, l'air penaud. C'est un caniche nain qui a appris à la dure, qu'en montagne, on ferme sa gueule ; Mauricette porte une haine féroce aux chiens qui aboient en général, et aux couinements aigus des petits chiens chiants, style le mien, en particulier.

En me retournant, je vis au loin une voiture qui se garait, un gros 4x4 noir (aie, Mauricette déteste les 4x4), de laquelle sortit une bande familiale aux couleurs chamarrées et aux équipements derniers cris (aie-aie-aie, ça va vraiment la faire chier, Ma Mauricette...).

Alors, je fais demi tour en criant et en agitant les bras. Je hurle « attention », et eux, ils se marrent. Une fois arrivé près d'eux, je leur explique, ma Mauricette, son caractère, ses antipathies... Ils rigolent toujours. Ils doivent penser que je suis l'hurluberlu local, et au vu de ma tenue, c'est plausible.

Alors j'essaie de faire sérieux, je raconte des épisodes précédents : mon GPS, le grand ensevelissement de l'entièreté des membres du Rotary venus fêter dans un environnement grandiose le 4000ème anniversaire de leur unité. Je leur ai aussi parlé du chien, un basset hystérique réduit en bouillie par un gros caillou de 2 tonnes tombé d'on ne sait où...

Ils se marraient encore plus ; on en était à la franche rigolade, « arrête-arrête, tu vas me tuer »...

J'étais perplexe. J'avais épuisé mes arguments, tenté l'honnêteté, et rien...

Pas loin, j'entendais Mauricette qui se mettait à grogner ; toute cette agitation, si près d'elle! Alors, après la phase « faisons prendre conscience aux imbéciles couillons qu'ils sont en train de faire une grosse bêtise », je suis passé en mode « je les sauverai malgré eux » ; j'ai pris mon opinelle (Mauricette adore les opinelles, mais elle exècre les limes à ongles...) et j'ai tailladé le plus vite possible le plus de pneus possibles avant qu'ils ne réalisent, se décident, me foncent dessus et m'atteignent, me plaquant au sol.

Ils m'ont confisqué mon opinelle et m'ont relevé un peu brutalement. Durant tout ce temps, Rackmaninov, mon caniche de chien, n'avait pas bronché, la peur de Mauricette au ventre...

Leurs pneus crevés, ils n'étaient plus si enthousiastes pour une ballade bucolique. Ils ont préféré appeler les flics du coin. Ces derniers n'ont pas tardé à arriver, et après une petite conversation avec la famille arc-en-ciel, un constat de l'état des pneus et la remise aux autorités de l'arme du crime, je me suis fais embarquer.

J'ai voulu, aux policiers, parler de Mauricette... Mais ça n'aurait fait qu'aggraver mon cas. Alors j'ai déliré très théâtralement sur ma haine des 4x4, ma passion pour la montagne et mon adolescence malheureuse.

Comme je ne suis pas sans le sou, j'ai proposé le remboursement des pneus séance tenante, et pour rester dans le personnage, j'ai même fait l'éloge des petites voitures électriques, mais en sourdine.

Je suis relativement fier de moi. J'ai sauvé la vie d'une famille nombreuse et aisée (les pauvres se promènent peu...). Et puis, je n'ai pas trop le choix ; ma maison est à flanc de montagne, à flanc de Mauricette. J'ai pas intérêt à la décevoir...

 

together2light.jpg

Photo : Mauricette et un couple d'amis (Everest et Kilimandjaro), grisés par la haute altitude (Discovery channel, capture d'écran)

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic kroutchev - dans frederic-kroutchev-space-center
commenter cet article

commentaires

Riff 16/09/2010 16:08



wouaouh!! la prochaine fois que je vais en montagne, je tâcherais de me renseigner un peu sur son caractère avant! mais peut-être ne sont-elles pas aussi irrascibles?..